Continuum de sécurité : Signature d’un protocole d’échange d’informations entre le Ministère de l’Intérieur et la sécurité privée

Permettre un « échange d’informations opérationnelles » entre les forces de sécurité intérieure et les entreprises de sécurité privée à l’échelle locale.

Tel est l’objet d’un protocole que le ministère de l’Intérieur, en la personne de Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur a signé avec le SNES, l’USP et le CDSE.

En accord depuis plusieurs mois déjà, cet accord vient à point nommé donner corps au « continuum de sécurité » pour lequel -lors des vœux du SNES le 31 janvier dernier- la députée Alice Thourot, rapporteuse de la commission parlementaire sur le sujet, a annoncé le coup d’envoi imminent des concertations entre le Ministère et l’ensemble des partenaires concernés.

Ce protocole constitue un dispositif d’échanges d’informations entre le ministère de l’Intérieur, le SNES, l’USP et le CDSE et se traduit par la désignation de référents locaux au sein de la police nationale et de la gendarmerie d’une part, et des responsables de sociétés de surveillance humaine du SNES et de l’USP et des directeurs de la sécurité d’autre part.

Le SNES a d’ores et déjà proposé de son côté une liste de référents départementaux sur la base de ses adhérents. La concertation sur les propositions du rapport des députés LREM Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue sur le « continuum » qui va donc commencer, permettra de voir, sur les 10 propositions SNES retenues par les rapporteurs, celles qui connaîtront des développements tant attendus.

Intervention de Pascal PECH, président du syndicat national des entreprises de sécurité, lors de la signature d’une convention de partenariat entre le ministère de l’intérieur et les entreprises privées de sécurité

Signature d’une convention de partenariat avec Laurent NUNEZ, secrétaire d’état auprès du ministre de l’intérieur et les entreprises privées de sécurité.